Le mot de la Présidente

Le mot de Geneviève Potier Présidente de la Ligue contre la violence routière Morbihan-centre Bretagne

Img 2756 cadree

Notre association milite localement par des actions et par des concertations avec les autorités et milite à l'échelon national près des ministères.

Malheureusement, depuis trois ans la sécurité se dégrade sur la route du fait d'un certain relâchement général, mais aussi plus précisément du fait de nouveaux dangers émergents que constituent les distracteurs : d'une part l'utilisation du téléphone et la lecture et l'envoie de SMS, d'autre part les écrans GPS et autres "aides à la conduite" qui sont en fait des "aides à l'accidents" car lorsque l'on regarde l'écran on ne regarde pas la route : la forte augmentation du nombre des collisions frontales depuis 3 ans témoigne de ces distractions.

De graves accidents récents ont montré que le simple bon sens est parfois négligé dans la signalisation : 6 enfants tués au passage à niveau de Millas, 3 tués suite à un contre sens sur l'autoroute A6 : voir les solutions évidentes sur les liens suivants : Securite des passages a niveau et :  Les contresens

Pour notre région Bretagne, en tant que présidente de la Ligue contre la violence routière, accompagnée de bénévoles, je suis devenue interlocutrice et porte-parole des citoyens qui n'ont pas toujours les moyens ou le privilège de s'exprimer.

Par des actions s'adressant aux écoles, aux étudiants, aux séniors, au monde du travail  ..., également avec des permanences d'accueil pour le soutien, l'aide aux victimes de la route et de leurs familles.

Par le recueil des propositions des usagers de la route pour améliorer la sécurité des infrastructures en ville et en campagne, la sécurité des véhicules et l'amélioration des comportements.

Par des contacts avec les services de la préfecture et du département.

Notre équipe souhaite que vous adhériez aux valeurs que nous relayons avec la Ligue contre la violence routière nationale, dans le souci d'éviter tous ces drames de la route qui déstructurent pour longtemps des familles entières. Bulletin d adhesion

 

 

Ajouter un commentaire